Accueil / blog / Auditeurs internes : en quoi consiste votre métier au juste ?

Auditeurs internes : en quoi consiste votre métier au juste ?

Ceux qui fréquentent les auditeurs internes remarquent très vite que les meilleurs d’entre eux sont animés d’une passion discrète. Celle-ci se fonde sur un véritable désir d’aider nos organisations, le respect – bien mérité – des personnes avec lesquelles nous interagissons et une fierté inébranlable à l’égard des services que nous rendons en tant qu’auditeurs internes.

Et pourtant, nous éprouvons parfois des difficultés à expliquer en quoi consiste notre profession. C’est en fait tellement banal que nous avons appris à en rire. Une de mes blagues favorites est celle de l’homme qui demande à son fils de dire à ses camarades qu’il travaille chez McDonald’s, parce que c’est plus simple que d’expliquer qu’il est auditeur interne. L’autodérision est omniprésente chez les auditeurs internes. Au cours de mes nombreux voyages en tant que président et directeur général de l’IIA, j’ai pu observer cette humilité et cette retenue chez mes collègues du monde entier. C’est sûrement la raison pour laquelle nous avons tant de mal à décrire nos activités.

Au début du mois, j’ai publié un post LinkedIn sur notre profession qui a touché une corde sensible. Au-delà des 50 000 vues et des 750 likes, ce sont les dizaines de commentaires de soutien qui m’ont convaincu de le partager dans mon blog. Voici ce qu’il disait :

La prochaine fois qu’on vous pose la question :

  • Je suis un auditeur interne !
  • J’aide mon organisation à préserver et à accroître sa valeur.
  • J’incarne un modèle d’intégrité, d’objectivité, de confidentialité et de compétence au quotidien.
  • J’améliore les processus de management des risques, de contrôle interne et de gouvernance de mon organisation.
  • J’adhère aux Normes Internationales de l’IIA en fournissant des conseils et une assurance.
  • Je suis respecté et admiré parce que je suis un gardien de la confiance !

Nous ne devrions jamais être pris de court quand quelqu’un nous questionne sur notre métier. Nous devons savoir ce qui définit notre profession, et ce qui nous rend fiers. C’est dans cet esprit que j’ai imaginé ma réponse au cas où quelqu’un me demanderait dans un ascenseur, « qu’est-ce que vous faîtes au juste ? ».

Revenons sur le contenu de mon post sur LinkedIn.

Je suis un auditeur interne ! Ce premier point devrait aller de soi. Nous devrions être fiers d’être des auditeurs internes. Rares sont les professions qui offrent autant d’opportunités de contribuer à la réussite des organisations que l’audit interne. À quoi bon essayer de me redéfinir comme un professionnel du management des risques ou comme un « agent de changement ». Je suis un auditeur interne !

J’aide mon organisation à préserver et à accroître sa valeurNous ne sommespas seulement là pour monter la garde et empêcher les gens de s’enfuir avec les actifs de l’organisation. Nous ne sommes pas non plus là pour donner l’assurance que d’autres n’enfreignent pas les règles. Nous sommes là pour faire en sorte que nos organisations atteignent leurs objectifs, à savoir créer de la valeur pour les parties prenantes et les actionnaires.

J’incarne un modèle d’intégrité, d’objectivité, de confidentialité et de compétence au quotidien. Ce point fait référence aux quatre principes du Code de déontologie de l’IIA. Ce sont les valeurs que défend notre profession et que chaque auditeur devrait représenter dans toutes ses missions et interactions.

J’améliore les processus de management des risques, de contrôle interne et de gouvernance de mon organisation. Il s’agit d’un point central de la définition de l’audit interne donnée dans le Cadre de référence international des pratiques professionnelles de l’audit interne. Celle-ci évoque la création de valeur ajoutée et l’amélioration des opérations de l’organisation. Or, c’est ce que nous faisons en améliorant les processus de management des risques, de contrôle interne et de gouvernance. Nous améliorons nos organisations, tout simplement.

J’adhère aux Normes internationalesde l’IIA en fournissant des conseils et une assurance. Toutes les professions doivent avoir des normes. Ce sont elles qui différencient les individus en tant que professionnels. C’est pourquoi nous devons adhérer aux Normes de l’IIApour assurer le maintien de la qualité. J’encourage aussi fortement les auditeurs internes qui ont obtenu des certifications IIA à en parler avec fierté. On ne devrait pas être gêné de proclamer haut et fort « j’ai obtenu une certification IIA qui démontre que je possède la compétence requise pour exercer mes responsabilités d’auditeur interne. »

Je suis respecté et admiré parce que je suis un gardien de la confiance ! N’importe quel professionnel serait ravi de pouvoir le dire. Tous les auditeurs internes ne sont pas nécessairement respectés et admirés en tant que gardiens de la confiance, mais ils devraient y aspirer.

Ces six messages ne devraient pas être perçus comme une profession de foi à répéter par cœur chaque fois qu’on nous interroge sur notre métier. En revanche, ils devraient être utilisés pour ajouter un peu de couleur à notre description de l’audit interne. Ils dépeignent une profession inspirée et passionnée, désireuse de rendre les organisations meilleures.

Nous devrions être fiers de ce que nous faisons et le faire savoir chaque jour.

Comme toujours, vos commentaires sont les bienvenus.

A propos Richard CHAMBERS

Richard CHAMBERS
Richard F. Chambers, Président et directeur général de l’IIA (Institute of Internal Auditors) publie chaque semaine sur son blog InternalAuditor.org un article sur les enjeux et les tendances concernant la profession d’audit interne.