Accueil / dossier / ETI : les fonctions financières, parties prenantes de l’audit

ETI : les fonctions financières, parties prenantes de l’audit

Asma Lebert a connu un parcours professionnel déjà riche (ENGIE, Société Générale, Price) principalement dans de fonctions financières avant de devenir Directrice de l'audit interne du groupe NEHS, en mai 2018. Pour elle, si dans les ETI le premier prisme de l'audit est effectivement l'expertise financière, il faut aller au-delà et apporter une réelle valeur ajoutée.

Le groupe NEHS intervient dans 5 domaines clés au- tour des besoins des professionnels de santé : 2 qui sont réglementés (La Banque Française Mutualiste et La Mutuelle Nationale des Hospitaliers) et 3 autres relevant de services industriels (blanchisserie, collecte de déchets infectieux, produits de désinfection). S’y ajoutent des services digitaux, qu’il s’agisse de radiologie connectée ou de la mise en place de téléviseurs dans les chambres d’hôpitaux, et une division médias/événementiel spécialisée dans les conseils aux professionnels de santé.

« A mon arrivée dans le groupe en 2018 j’ai constaté que les audits étaient pour la plupart externalisés , l’expertise ne restant finalement pas dans l’entreprise, » explique Asma Lebert. « J’ai souhaité mettre en place une organisation semblable à celle des grands groupes et surtout, internaliser l’expertise. Aujourd’hui nous avons un département Audit Interne avec un fonctionnement très proche de ce que l’on rencontre dans les entreprises du CAC 40 et qui se concentre sur l’évaluation des risques financiers et opérationnels, la conduite d’audits réglementaires, prudentiels, opérationnels et structurants pour l’organisation ». Un plan d’audit annuel et pluriannuel est réalisé chaque année et validé par le Comité d’audit. La Directrice du département reporte à la Direction Générale, à la Présidence du groupe et au Comité d’audit, constitué d’élus du milieu hospitalier, des Directeurs d’hôpitaux notamment. « L’audit est une fonction clé, au sens où dans notre secteur, elle doit être validée par l’ACPR* », poursuit Asma Lebert, « et nous réalisons des audits très opérationnels, sur des sujets souvent d'actualité à technicité forte qui nécessitent alors de suivre une formation à l'IFACI."

Comme c'est encore plus souvent le cas pour la plupart des ETI, toutes les fonctions financières sont très impliquées dans le travail des départements d'audit, de contrôle et de gestion des risques. "Nous travaillons évidemment beaucoup avec les DAF, les sujets financiers que nous traitons étant très nombreux" reprend Asma Lebert. « L’actuariat, la trésorerie, le contrôle de gestion, la consolidation, la comptabilité et les investissements financiers, sont également sollicités. Des fonctions essentielles, mais pour moi, qui ai pourtant un parcours exclusivement financier dans ma carrière jusqu’en 2016, l’audit doit être avant tout centré sur le risque. Il est très important de se souvenir que si le premier prisme est effectivement l’expertise financière, il faut aller au-delà et apporter une réelle valeur ajoutée. Nous structurons en amont de chaque mission des programmes de travail d’audit calés au plus près du terrain, et ce qui est construit par l’audit interne est souvent repris, ensuite, par les directions financières et opérationnelles ».

Dans une ETI, l’une des principales missions est d’abord le plus souvent de faire comprendre que l’audit n’est pas là pour sanctionner, mais avant tout pour aider, pour accompagner les audités. « Il y a forcément encore une forme d’évangélisation au départ, pour que la fonction soit reconnue et comprise » reconnaît encore Asma Lebert. « Nous devons être agiles, le plus possible sur le terrain, avec des programmes très opérationnels pour qu’ils puissent ensuite être repris par les audités. Mais l’audit doit aussi se doter de courage face au risque, surtout dans des structures comme les ETI, pour être capable d’exposer clairement aux parties prenantes quelles sont les menaces que nous estimons peser sur le groupe, même si elles ne sont pas toujours faciles à entendre ».

* Autorité de Contrôle Prudentiel et de Résolution.

Asma Lebert, Directrice de l'Audit Interne du Groupe NEHS

A propos La rédaction

Avatar