Accueil / blog / “Human Analytics” : compétence essentielle de l’auditeur

“Human Analytics” : compétence essentielle de l’auditeur

L’évolution technologique nous apporte depuis quelques années des modifications profondes des processus de l’entreprise, et donc de notre environnement de travail. Big data et intelligence artificielle nécessitent de nouvelles approches et apportent des outils puissants pour réaliser nos travaux plus efficacement. Pour autant, n’est-ce pas aussi l’occasion de redécouvrir ou d’acquérir des compétences indispensables sans lesquelles toute notre palette d’outils ne peut fonctionner ? Et sans lesquelles nous ne pouvons jouer notre rôle sur le domaine sensible et intangible de l’humain ?

VAK : NOS CLÉS NATURELLES D’ACCÈS À L’INFORMATION

Prenons l’exemple de la communication avec les audités qui constitue le fil rouge de la mission d’audit : les entretiens avec les audités sont essentiels pour établir une relation favorable et rendre possible le recueil d’informations. Comme dans toute situation de communication, nous allons faire appel aux clés d’accès sensorielles : Visuelle, Auditive, Kinesthésique(1).

  • En cours d’entretien sur le poste de travail de l’audité, l’observation visuelle peut nous apporter une quantité d’informations fines sur un environnement de travail, sur des relations entre équipes,
  • L’écoute active est une des techniques de communication qui facilite la conduite des entretiens,
  • Les impressions, les ressentis contribuent à notre perception… et à celle de notre interlocuteur. Elles peuvent faciliter ou compliquer le contact entre auditeur et audité.

C’est évident, me direz-vous ! Pourtant la mise en oeuvre de ces « compétences naturelles » n’est pas aussi spontanée qu’on pourrait le croire. Établir une relation positive avec les audités, déjouer les pièges du langage, savoir répondre aux objections, savoir négocier pour « faire bouger les lignes » grâce à des recommandations convaincantes, font appel à autant de techniques qui nécessitent formation et entraînement. N’oublions pas que les compétences en communication restent jusqu’ici en tête de celles recherchées prioritairement chez les auditeurs internes…

GARDER LE CAP SUR « L’HUMAIN »

La transformation digitale des organisations déplace le curseur des besoins de compétences vers la maitrise des technologies et des nouveaux outils d’analyse des données. Mais, dans le même temps, les bouleversements induits par le numérique affectent en profondeur les conditions de travail, génèrent ou amplifient des risques qui concernent largement le champ des ressources humaines, du management et de la gouvernance. Ces changements viennent modifier l’environnement de contrôle et soulèvent des questions d’éthique qui exigent un regard attentif. Les auditeurs ont la vision globale et le positionnement qui leur permettent de prendre de la hauteur. On attend d’eux une prise de recul, une analyse critique et l’apport de solutions créatives dans des domaines plus intangibles. La capacité à appréhender la culture de l’entreprise et l’impact humain de ces changements sont et seront de plus en plus les vecteurs de valeur ajoutée de leur mission.

Annie Bressac
Conseil et accompagnement Audit et maîtrise des risques