Accueil / blog / L’audit interne, ce cost center

L’audit interne, ce cost center

J’ai souvent été confronté durant mon parcours en audit interne à des perceptions réduisant cette fonction à un simple "cost center", comprenez une sorte de mal nécessaire que l'organisation doit supporter en dépit de toute rationalité économique... Mais, comme vous pouvez vous en douter, je ne suis pas tout à fait d'accord avec cette perception.

Cette perception révèle à mon sens plusieurs postulats sous-jacents sur lesquels je suis en désaccord :

  • Postulat numéro 1 : "toute fonction au sein de l’entreprise devrait directement générer des revenus, sans quoi celle-ci n’aurait pas de raison d’être". Qu’en est-il alors des fonctions supports de l’organisation, tels le contrôle de gestion, la consolidation, le contrôle de crédit, les assurances, la qualité etc… Ces fonctions ne génèrent pas de revenus en direct mais contribuent à d’autres aspects essentiels de la marche d’une entreprise, tels que le suivi des performances, le contrôle des données comptables et financières, la collecte du chiffre d’affaires, le respect des normes environnementales et sanitaires et la protection des actifs. Le respect des lois et des normes, la  couverture des risques et le suivi de l’activité  ne génèrent certes pas de revenus mais les défaillances peuvent coûter très cher. Donc non, la valeur d’une fonction dans l’entreprise ne se mesure pas uniquement au chiffre d’affaires que celle-ci générerait, mais à sa valeur ajoutée pour l’atteinte des objectifs globaux de l’organisation.
  •  Postulat numéro 2, lequel est d’ailleurs le corollaire du point précédent "Du moment qu’on réalise un chiffre d’affaires tout va bien" : quand bien même la valeur d’une fonction se mesurerait au chiffre d’affaires généré, ceci n’est malheureusement pas suffisant pour garantir la survie de l’entreprise (ce n’est pas l’objectif de cet article que de développer les coûts associés à un contrôle de crédit défaillant ou un environnement défavorable aux affaires). Donc oui, même des fonctions normalement considérées comme des "profit centers" peuvent devenir des "cost centers" lorsque les contrôles sont inexistants.
  •  Postulat numéro 3 : "L’audit interne ne génère pas de revenus / il est impossible ou très difficile de mesurer les gains pour l’organisation que génèrent les travaux de l’audit interne": je pense que même dans sa conception la plus « basique » de vérificateur de conformité aux normes externes et internes, l’audit interne peut aider l’organisation à identifier des surcoûts, des manques à gagner et des opportunités financières. Encore faut-il évidemment que l’audit interne soit suffisamment bien positionné dans l’organisation et dispose des ressources nécessaires pour mener à bien ses missions. Sans cela, il serait pour le moins incongru de lui reprocher de ne pas générer de valeur ajoutée…

 Donc non, l'audit interne n'est pas un cost center, ou alors tout autant que les autres fonctions de l'organisation!

A bientôt !

A propos Mariem Alaoui

Mariem Alaoui
Mariem ALAOUI, certifed internal auditor Conseil en risk management, Maroc Fondatrice de ParlonsAudit.com, le blog sur l’audit interne, la GRC et les auditeurs internes. Après une expérience de 8 années en audit interne et contrôle interne qui m’a emmené aux quatre coins de la planète, j’ai décidé de partager cette expérience extrêmement enrichissante sur le plan professionnel et humain au travers de mon site Parlonsaudit.com. J’y aborde tous les sujets liés au domaine de la governance, risk and compliance au travers d’articles courts mêlant à la fois références académiques, professionnelles et expérience personnelle, car évoluer dans les métiers de la GRC ce n’est pas seulement maîtriser des concepts et des normes ! http://www.parlonsaudit.com

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *