Accueil / dossier / L’auditeur interne à l’heure de Watson

L’auditeur interne à l’heure de Watson

Machine learning, deep learning, robotisation associée à une dimension cognitive… Maîtriser la transformation technologique est un enjeu majeur à intégrer dès maintenant dans la formation continue, comme l’explique Yohann Vermeren, KPMG advisory.

Quel est le rôle des nouvelles technologies, comme Watson par exemple, dans l’approche de l’audit et comment l’intégrer dans la formation ?

Yohann Vermeren : Watson n’est pas la seule technologie de pointe dans ce domaine mais il est vrai que c’est aujourd’hui l’une des plus pointues en matière cognitive, avec un très fort potentiel. Elle a cependant un coût, de licence et d’apprentissage.

Aujourd’hui, on peut dénombrer quatre « briques » de nouvelles technologies : le deep learning, le machine learning, les systèmes experts et les réseaux de neurones. Mais toutes ces briques-là seront-elles utilisées en audit interne ? Ce n’est pas certain.