Accueil / dossier / Le CHAIE : vers une professionnalisation de la filière de l’audit interne de l’Etat

Le CHAIE : vers une professionnalisation de la filière de l’audit interne de l’Etat

Bertrand Brassens, Inspecteur général des finances, est le Vice-président du Comité d’harmonisation de l’audit interne de l’État (CHAIE) auprès des Ministères de l’économie et des finances, de l’action et des comptes publics. Il évoque avec nous la place de plus en plus importante des missions du Comité dans la maîtrise des risques liés à la gestion des politiques publiques et les formations mises en place qui s’adressent à tous les acteurs de l’État.

Pouvez-vous nous rappeler ce qu’est le CHAIE, quand il a été mis en place et dans quel but?

Le Comité d’harmonisation de l’audit interne de l’État (CHAIE), présidé par le ministre chargé de la réforme de l’État, actuellement M. Gérald Darmanin, est composé de 17 membres : 12 responsables des missions ministérielles d’audit interne, un représentant de la Direction générale des finances publiques, un de la Direction du budget et 3 personnalités qualifiées nommées par le Premier ministre. Installé en avril 2012, le CHAIE est, par sa composition et son positionnement, un acteur légitime et incontournable pour tout ce qui concerne l’audit interne de l’État en France.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *