Accueil / dossier / Mesurer ses KPI’S avec Benchmark Place

Mesurer ses KPI’S avec Benchmark Place

La plateforme créée par l’IFACI et mise en service au cours des prochaines semaines va permettre de partager entre auditeurs les bonnes pratiques et de se mesurer aux autres services d’audit interne. En répondant à des questions réparties par thèmes, il sera possible d’obtenir les résultats compilés des autres répondants et ainsi de savoir précisément où se situer et comment améliorer régulièrement ses performances.
Avec Workplace, l’IFACI a donné la possibilité à ses adhérents de partager en réseau des informations, des questions, des études… « Benchmark Place » en est en quelque sorte un prolongement, avec deux premiers modules. « Le module “ Ambition Model ” propose 38 thématiques qui permettent de modéliser un département d’audit dans son ensemble, » explique Benoit Harel, en charge du projet au sein de l’IFACI, « il s’agit d’une forme de macro-benchmark : en répondant aux 38 items, on peut déjà établir une feuille de route stratégique ».
Le deuxième module, baptisé « Scorecard » permet d’établir de véritables indicateurs de performance en comparant ses réponses à celles d’autres services d’audit. « Nous sommes plus cette fois dans une forme de micro-benchmark en vue d’une amélioration opérationnelle, » poursuit Benoît Harel, « reposant sur 70 à 80 questions extrêmement concrètes.
Chacune ou chacun peut répondre aux thématiques qui l’intéressent et aura ainsi accès immédiatement, sur ces mêmes thématiques, aux réponses des autres participants ». Une immédiateté très appréciable, à comparer avec les études réalisées jusqu’à présent sur nos métiers, dont les résultats peuvent mettre des mois avant d’être publiés.
Sept thématiques ont été retenues :
  • Le « Top ten » : des questions que les auditeurs se posent tout le temps.
  • « Services et rôles de l’audit interne » : le conseil, le contrôle, la conformité, …
  • « Pratiques professionnelles » : la façon dont l’auditeur exerce ses activités (planification, démarche qualité, …)
  • « Gestion de la performance et responsabilité » : comment l’auditeur interne pilote ses activités à court, moyen ou long terme (planification stratégique, tableau de bord, reporting, …).
  • « Gestion des ressources humaines » : comment sont recrutés les auditeurs, sur la base de quelles compétences, les possibilités d’évolution qui leurs sont offertes au sein de l’organisation, …
  • « Relations organisationnelles » : comment l’auditeur interne interagit avec les autres fonctions, avec la Direction générale, …
  • « Structures de gouvernance » : comment l’auditeur interne interagit avec les organes de gouvernance (comité d’audit, conseil d’administration, comité exécutif, …)
 
QUELQUES EXEMPLES D’INDICATEURS
Autant de sujets qui peuvent être, à un moment ou à un autre, un facteur de performance. « Par exemple, si je prends l’indicateur numéro 65, » reprend Benoît Harel, « qui traite du nombre de fois dans une année où je rencontre le comité d’audit, les réponses possibles vont de une à dix fois par an. Si je réponds une à deux fois par an, mais que je constate que la majorité des répondants a coché entre 5 à 10 fois, je peux aller voir le comité d’audit, en me basant sur ces résultats, et proposer des réunions plus fréquentes qui pourront certaine- ment permettre d’améliorer les performances ». Autre exemple : l’indicateur 53, qui détermine les conditions de collaboration et d’interaction avec l’audit externe. « Scorecard me permet de découvrir comment mes pairs interagissent avec les cabinets d’audit, » précise Benoît Harel, « s’ils partagent par exemple le suivi des recommandations. Si moi je ne le fais pas, je peux mettre en place de nouvelles façons de faire et en tirer des bénéfices ».
L’indicateur 46 permet de sélectionner les cinq compétences les plus importantes que vous recherchez dans le cadre d’un recrutement. « Là encore, » poursuit Benoît Harel, « vous pourrez apprendre ce que recherchent les auditeurs internes. Par exemple si les compétences technologiques sont les plus demandées actuellement… Et en tirer sans aucun doute des informations intéressantes ».
Chaque année, les questionnaires et les thématiques pourront être adaptés en fonction des taux de réponse – ou de non-réponse – et des suggestions des adhérents de l’IFACI, pour être au plus près des attentes et des sujets d’actualité de la profession.

A propos joanna

Avatar