Accueil / blog / Moments décisifs dans la carrière d’un auditeur interne

Moments décisifs dans la carrière d’un auditeur interne

Chaque été, j’ai l’occasion de relayer certains de mes articles les plus appréciés qui restent pertinents dans le contexte actuel de l’audit interne. Celui-ci avait été initialement publié le 17 août 2015.

Dans quelques jours, je fêterai une étape personnelle importante. C’était en août 1975, j’avais obtenu mon diplôme universitaire et j’occupais mon premier emploi d’auditeur interne à la Trust Company of Georgia, une grande banque régionale à Atlanta. J’ai du mal à croire que c’était il y a 40 ans. À certains égards, on dirait que c’était hier. En faisant le point sur quatre décennies de pratique de l’audit interne et au service de la profession, je repense à tous ces moments décisifs qui ont marqué ma carrière. Je prends également conscience qu’il existe une poignée de moments dans le parcours de chaque auditeur interne qui sont déterminants pour celui qui les vit. Je crois que les auditeurs internes doivent accorder une attention particulière à ces évènements, car chacun d’eux représente un point d’inflexion susceptible d’influencer le cours de leurs vies professionnelles.

Même si chaque expérience dans l’audit interne est différente, je suis convaincu qu’il existe certains moments ou événements décisifs qui sont beaucoup plus communs que d’autres :

  1. Votre première mission d’audit interne. Les premières impressions sont essentielles, que ce soit la première impression que nous laissons aux autres ou celle que nous nous faisons lorsque nous essayons quelque chose de nouveau. Personne ne sait vraiment ce que c’est qu’être un auditeur interne jusqu’au jour où on fait ses armes pendant sa première mission. C’est le moment de s’imprégner : écouter soigneusement ceux qui dirigent votre mission et assimiler les leçons qui ne manqueront pas de se concrétiser. Par exemple, vous apprendrez qu’une préparation en amont est primordiale. Plus vous planifiez et préparez votre première mission d’audit interne, plus vous serez en mesure de gérer la mission avec efficacité et efficience, et plus il est probable que vous ferez bonne impression auprès de votre équipe de direction et du client. Non seulement vous apprendrez comment planifier une mission, vous apprendrez aussi comment formaliser les résultats et les éléments probants nécessaires pour procéder à une analyse causale et formuler des recommandations. Aussi importantes soient-elles, ces leçons paraissent souvent insignifiantes par rapport à celles que vous apprendrez quand vous écrirez vos premiers constats ou votre premier rapport.
  2. Votre première interaction conflictuelle. Peu importe que vos conclusions soient exactes ou que vous présentiez habilement vos constats et recommandations, il est possible que vous vous heurtiez à une opposition véhémente dès le début de votre carrière. Comme je l’ai mentionné dans un ancien article sur les dilemmes auxquels nous sommes tous confrontés à un moment ou à un autre, la première fois que le management s’oppose vivement à vos recommandations peut susciter une réaction émotive. Il est souvent tentant de rétorquer ou de se montrer intransigeant, mais aucune de ces réponses ne vous sera utile. Très tôt dans ma carrière, j’ai appris que c’était dans ces moments que j’appréciais le plus les conseils des membres chevronnés de la fonction d’audit interne qui avaient une plus grande expérience de situations où les résultats d’audit ont été source de conflit. Leurs relations de travail bien établies avec le management étaient souvent décisives pour résoudre les désaccords, ce qui rendaient leurs conseils si précieux.
  3. La première fois que vous détectez un cas de fraude. Si vous êtes un auditeur interne professionnel, il est fort probable, que tôt ou tard, vous découvriez la preuve d’une fraude ou d’une autre faute intentionnelle. Cette découverte provoquera sûrement une grande excitation, mais l’identification d’une fraude potentielle peut aussi engendrer un sentiment d’anxiété ou de peur. Peut-être que cet incident concernera quelqu’un que vous connaissez bien, ou peut-être qu’il aura de graves conséquences pour toute l’organisation. Selon la manière dont l’organisation gère ce genre d’incidents, de longues heures de travail pourraient vous attendre. Et, selon les circonstances, ce travail pourrait ne pas être apprécié, voire même être délibérément entravé par le management. Vous souvenez-vous des auditeurs internes de WorldCom qui ont dû secrètement travailler la nuit pour mettre un terme à des actes répréhensibles ?

Selon votre état d’esprit lors de votre première enquête, vous pourriez estimer que l’investigation d’une fraude est la partie la plus intéressante et la plus gratifiante de votre carrière, ou vous trouverez peut-être que c’est une tâche stressante et ingrate. Dans tous les cas, vous serez content d’avoir une connaissance suffisante des indicateurs de fraude pour bien identifier le problème.

  1. La première fois que l’on vous dit de restreindre ou d’arrêter une mission d’audit. Rien n’est plus frustrant que de découvrir un problème important, mais d’être contraint à l’ignorer ou à se concentrer sur d’autres questions. Quand la requête vient du management, celle-ci devra être traitée par vos supérieurs hiérarchiques (dont le responsable de l’audit interne). Cependant, il est plus courant que ce soit la direction de l’audit interne qui vous demande de réorienter vos travaux. De telles instructions ont rarement pour but de réprimer une fraude, un gaspillage ou un abus importants. Au contraire, nos chefs nous les donnent souvent pour nous remettre sur la bonne voie. Comme de jeunes chiots, les nouveaux auditeurs internes ont tendance à être obsédés par les premiers os qu’ils déterrent, n’ayant pas conscience des os bien plus gros qui restent cachés. Exprimez vos préoccupations, mais soyez patients et suivez les directives de vos responsables de l’audit interne.
  2. Le moment où vous assumez un rôle de leader. Le rôle de responsable de l’audit interne est très différent de celui d’un auditeur interne, mais en tant qu’auditeurs internes, nous avons l’occasion de faire preuve de leadership tous les jours. Parfois, il s’agit d’un rôle formel de manager ou de responsable d’équipe au sein de la fonction d’audit interne, ou de superviseur d’une partie d’une mission d’audit interne. Vous pouvez aussi avoir l’opportunité d’encadrer d’autres personnes de l’équipe ou de les encourager à redoubler d’efforts pour aboutir aux résultats d’audit ou entraîner des changements positifs. Quoi qu’il en soit, vous constaterez que le leadership est une qualité essentielle pour vous démarquer en tant qu’auditeur interne.
  3. Le moment de choisir votre voie. Pour nombre d’entre nous, l’audit interne est la profession que nous avons choisie. Pour d’autres, ce peut être un tremplin. Dès le début de ma carrière, j’ai trouvé que la polyvalence, les défis et le sentiment de satisfaction qu’offrait l’audit interne en faisaient un métier parfait pour moi. Mais de nombreux auditeurs internes talentueux décident un jour ou l’autre qu’ils veulent prendre une autre direction. Par chance, une expérience dans l’audit interne peut être une excellente préparation pour un large éventail de possibilités de carrière. Mais, comme je l’ai mentionné précédemment dans un article intitulé Gérer sa carrière dans l’audit interne : comment savoir qu’il est temps de partir, si votre réflexion va jusqu’à envisager de vouloir quitter la profession, je vous incite fortement à revoir votre position. L’audit interne traverse actuellement l’une des phases les plus palpitantes de son histoire. Si vous choisissez de changer d’orientation, vous devriez toujours garder la porte ouverte pour un éventuel retour. Comme je l’ai exprimé dans mon livre, Quelques leçons d’audit interne, j’ai quitté la profession une fois. Lorsque j’y suis revenu trois ans plus tard avec un regard neuf, j’étais plus à même d’apporter de la valeur en tant que professionnel de l’audit interne.

A propos Richard CHAMBERS

Richard CHAMBERS
Richard F. Chambers, Président et directeur général de l’IIA (Institute of Internal Auditors) publie chaque semaine sur son blog InternalAuditor.org un article sur les enjeux et les tendances concernant la profession d’audit interne.