Accueil / blog / Si l’audit interne n’a pas d’impact, retroussez vos manches

Si l’audit interne n’a pas d’impact, retroussez vos manches

S’il vous arrive de douter de l’impact de l’audit interne sur votre organisation, vous n’êtes pas les seuls. D’après l’enquêteGlobal Chief Audit Executivemenée par Deloitte en 2018, 60% des responsables de l’audit interne estiment que l’audit interne a peu d’impact et d’influence au sein de l’organisation. Un chiffre stupéfiant qui n’est pas de bonne augure pour les auditeurs internes, même s’il est en baisse par rapport aux 72% recensés par Deloitte en 2016.

Malgré le renforcement de l’impact et de l’influence de l’audit interne dans beaucoup d’organisations, il y a manifestement encore beaucoup de chemin à parcourir. Lorsque j’ai vu les résultats de l’enquête, j’ai posté une question sur LinkedIn, demandant qui était responsable de ce manque d’influence. J’avais supposé que la plupart des répondants imputeraient la faute au responsable de l’audit interne, j’ai donc été surpris de constater que beaucoup d’entre eux blâmaient la direction ou le conseil d’administration.

Il n’est pas toujours évident de reconnaître nos fautes mais j’ai été déçu de voir la facilité avec laquelle un grand nombre de responsables de l’audit interne reprochaient à d’autres les lacunes de l’audit interne. Il est vrai que, dans certaines cultures d’entreprise, la direction et le conseil d’administration répriment l’audit interne, ou ne se soucient pas qu’il soit solide et doté des ressources adéquates. Toutefois, je ne pense pas que ce soit représentatif de la majorité des organisations dans le monde.

Nous devons bien admettre que le manque d’impact et d’influence de l’audit interne dans certaines organisations est dû, en partie, à nos propres actions. Je ne pointe personne du doigt mais, comme le blogueur Norman Marks l’a fait remarquer, pour solutionner un problème, il faut d’abord reconnaître son existence. Si la plupart des responsables de l’audit interne estiment qu’ils n’exercent pas une influence significative sur leurs organisations, il est essentiel d’en comprendre la raison.

J’ai eu l’occasion de visiter un bon nombre de fonctions d’audit interne au cours de ces dix dernières années, et de rencontrer des membres de comités d’audit et de directions générales. J’ai constaté que les fonctions d’audit interne qui sont généralement considérées comme influentes semblent avoir plusieurs caractéristiques en commun.

  1. Donner la priorité aux risques critiques

Si vous ne concentrez pas votre attention sur les risques les plus importants, votre manque d’influence dans l’organisation ne devrait pas vous surprendre. Un auditeur interne qui était occupé à faire l’inventaire des chaises sur le pont du Titanic au moment où un iceberg a éventré la coque du navire a certainement eu une influence nulle, lui aussi.

  1. Avoir une meilleure connaissance de l’activité de l’entreprise

Si vous ne comprenez pas l’activité de l’entreprise, vous ne serez jamais en mesure de donner des conseils. Imaginez, par exemple, que votre enfant adolescent vous dise comment gérer vos affaires. Ses idées pourraient parfois s’avérer utiles mais il est peu probable que vous lui demandiez son avis quand vous devrez prendre une décision majeure. Pour les auditeurs internes, être des experts en audit n’est pas suffisant : nous de devons également avoir une connaissance approfondie des activités de l’entreprise pour être crédibles lors des discussions avec la direction et le conseil d’administration sur les risques stratégiques auxquels l’organisation est confrontée.

  1. Partager des points de vue et des conseils

Les fonctions d’audit interne influentes ne se contentent pas d’inspecter les travaux des autres ou de repérer des erreurs ; elles proposent des améliorations. Par exemple, si vos conseils conduisent à des économies ou à l’élimination de dépenses superflues, il est probable que votre influence en sera accrue. A l’inverse, elle sera restreinte si votre rapport d’audit interne se limite à identifier des erreurs administratives commises dans le passé.

  1. Adopter une approche innovante de l’audit interne

L’étude de Deloitte a révélé que les fonctions d’audit interne ayant adopté des approches et des méthodes innovantes avaient généralement un impact plus important que les autres. Plus de deux tiers des répondants ayant déclaré avoir un impact significatif sur leur entreprise ont fait part de leur intention d’accroître, au cours des trois à cinq prochaines années, leurs investissements dans des innovations telles que l’analyse de données, la robotisation des processus/les technologies cognitives, l’analyse prédictive, l’anticipation des risques et l’adoption d’approches plus agiles.

  1. Identifier les risques émergents et fournir une vision prospective

Je n’oublierai jamais la première fois que j’ai signalé l’émergence d’un risque au cours d’une mission d’audit interne. Mon client s’est redressé, a écarquillé les yeux et m’a dit « Oh, je n’avais pas pensé à ça ». J’ai su à ce moment précis que mon travail avait eu un impact, ce qui est très gratifiant pour un auditeur interne. De par ma fonction, je suis toujours informé des tendances et des évolutions dans le domaine de l’audit interne. Lorsque de nouvelles recherches sont publiées, je suis parfois encouragé par les progrès accomplis. Mais il m’arrive aussi d’être découragé, comme je l’ai été par l’enquête de Deloitte. Qu’un responsable de l’audit interne puisse se satisfaire de diriger une fonction dénuée d’impact ou d’influence dans l’organisation est une hérésie. Quand l’audit interne n’a pas d’impact ce n’est pas le moment de montrer les autres du doigt. C’est le moment de retrousser nos manches.

L’impact et l’influence de votre fonction d’audit interne sont déterminés par de nombreux facteurs. La plupart d’entre eux sont sous votre contrôle. Vos idées sur cette thématique sont les bienvenues.

A propos Richard CHAMBERS

Richard CHAMBERS
Richard F. Chambers, Président et directeur général de l’IIA (Institute of Internal Auditors) publie chaque semaine sur son blog InternalAuditor.org un article sur les enjeux et les tendances concernant la profession d’audit interne.