Accueil / Formations / Transformation digitale, prévention des risques et nouveaux modes d’organisation

Transformation digitale, prévention des risques et nouveaux modes d’organisation

L’IFACI propose cette année trois nouvelles formations autour de la transformation numérique d’un point de vue de l’audit interne, de la prévention des risques digitaux et des nouveaux modes d’organisation. Des formations qui n’exigent pas de hautes compétences techniques mais relèvent bien du positionnement stratégique de nos métiers. Alice Boisson, Chief Compliance Officer chez S4M, a répondu à un appel à contribution du service formation IFACI pour développer ces thématiques.

Pourquoi créer de nouveaux modules de formation sur la transformation digitale et ses incidences ? « L’idée est venue lors d’échanges au sein du groupe Audit et innovation que j’ai contribué à lancer au sein de l’IFACI, » explique Alice Boisson, qui anime ces nouvelles formations. « Je me suis rendue compte que le sujet du digital n’était pas toujours abordé par les équipes d’audit ou parfois laissé aux équipes d’audit IT. Mais avec les enjeux d’innovation et de transformation auxquels les entreprises sont confrontées, l’audit interne avec sa vision transverse est un partenaire idéal pour accompagner les dirigeants sur ces sujets. Ces formations ont pour objectif de démystifier ces questions et donner les clés aux équipes d’audit, mais aussi aux autres fonctions GRC, pour les aborder sereinement et apporter de la valeur ».

LA SENSIBILISATION AU RISQUE NUMÉRIQUE RESTE INSUFFISANTE

Et Alice Boisson est vite apparue comme particulièrement bien placée pour les animer, possédant une double-compétence audit et innovation. « Les formations que je dispense (« Transformation numérique », « Prévention des risques digitaux » et « Comprendre les enjeux des nouveaux modes d’organisation et comment les auditer ») sont présentées de manière simple et en expliquant systématiquement les terminologies, » indique Alice Boisson. « En effet, ces formations s’adressent à tous les profils, et non pas uniquement aux profils techniques/IT car elles couvrent les risques digitaux de bout en bout ». Comme cette dernière le mentionne : « les risques liés à l’usage de l’informatique ne datent pas d’aujourd’hui, ils sont perçus mais restent diffus, et la sensibilisation au risque numérique reste insuffisante alors que le digital est au coeur de la chaîne de valeur ».

GARDER UN CONTRÔLE DANS UN CONTEXTE INCERTAIN ET EN PERMANENTE ACCÉLÉRATION

Dans un contexte où les organisations cherchent à faire toujours plus vite avec moins de moyens, à être plus proche du marché, l’enjeu pour les auditeurs est de comprendre ces méthodes favorisant l’innovation, qui sont de plus en plus adoptées. Cela afin de permettre à leurs organisations de garder un environnement de contrôle satisfaisant dans un contexte incertain et en permanente accélération.

TOUTE MODIFICATION DANS LA FAÇON DE TRAVAILLER ENGENDRE DE NOUVEAUX RISQUES

Jean-Loup GROSSE, Responsable Formation IFACI

Pourquoi avoir co-développé ces formations ? Était-ce une demande récurrente ?

Il s’agit d’une analyse de l’évolution des tendances actuelles. La méthode AGILE, le data analytics, les réseaux sociaux… Autant de sujets qui concourent à une digitalisation croissante des organisations, d’où la décision de mettre en place ces formations.

Répondent-elles à une évolution du métier ?

En fait, l’important est que toute modification dans la façon de travailler ou d’échanger engendre de nouveaux risques pour les organisations. Et donc, nous nous devons de proposer à nos adhérents et participants des formations qui correspondent à ces risques. Faire appel à Alice Boisson nous a paru tout à fait pertinent, compte tenu de son expérience en audit dans un environnement digital mais aussi de sa connaissance du fonctionnement d’une start-up.